Voler vers Dubaï, l’idée fait rêver. Mais, alors que l’avion a atterri, après avoir récupéré les bagages sur le carrousel, une fois dans le hall, on pourrait presque en oublier le Burj Al Arab et les autres symboles de Dubaï. Avec ses hôtels, ses boutiques et son histoire, l’aéroport est une ville à lui tout seul. Aujourd’hui, nous explorons l’aéroport international de Dubaï DXB.

L’aéroport le plus fréquenté du monde

Le plus grand aéroport des Émirats arabes unis

Le plus visité des aéroports figure au Guinness Book des records depuis 2018 et il détient toujours le titre aujourd’hui. C’est grâce à plus de 88 millions de passagers par an que Dubaï DXB entre dans l’histoire.

Plus de 90 compagnies aériennes vous proposent de réserver un vol vers 270 destinations. L’aéroport accueille également de nombreux avions cargos. Entre les touristes et le fret, l’administration de l’émirat estime que la plateforme contribue, de façon indirecte, à 27 % de l’économie dubaïote.

Aucun aérodrome au monde ne gère autant d’Airbus A380. Pour recevoir le colossal avion, on élargit les pistes de décollage ainsi que les quais et les carrousels de bagages. Après ces modifications, le hall A du terminal 3 est réservé au gros-porteur. Le hall qui peut embarquer 800 passagers dans l’avion est si grand qu’un système de tunnels et de navettes est spécialement conçu pour le relier aux autres terminaux.

Le meilleur aéroport du Moyen-Orient

Très souvent primé, l’aéroport est aussi connu comme le meilleur aéroport du Moyen-Orient. Il propose des activités dignes de l’émirat.

Les voyageurs en transit attendent leur correspondance dans les cinémas et jardins du complexe. Les enfants se défoulent dans une aire de jeu du terminal 3 tandis que les parents profitent de nombreuses offres de relaxation. Des soins du corps et massages sont proposés dans tous les terminaux. Mais ceux qui recherchent un instant en dehors de la foule louent simplement une suite privée au Plaza premium lounge. Un majordome fait tout pour faciliter leur escale.

Si vous souhaitez vous rafraîchir sans pour autant dormir ou bénéficier des prestations d’un hôtel, les terminaux 1 et 3 sont équipés de douches. Et pour une sieste rapide à l’écart des passants, le Snoozecube propose une solution originale. Des cabines individuelles vous accueillent pour un instant de sommeil.

Un hôtel de luxe 5 étoiles, le Dubaï International Hotel, dispose d’une salle de sport, d’une piscine, d’un jacuzzi et d’un sauna. L’endroit est idéal si vous souhaitez un pied à terre dans l’aéroport, avec tout le confort typique de Dubaï. Il est aussi possible de louer une chambre dans un hôtel 4 étoiles.

Le métro dessert les terminaux 1 et 3. Vous pouvez également rejoindre la ville en taxi ou en voiture de location. Je vous propose d’ailleurs un guide avec tous les bons plans pour louer un véhicule à Dubaï.

Le milliardième passager de l’aéroport a atterri en 2018. Mais avant d’en arriver là, il aura fallu surmonter beaucoup d’obstacles.

Des achats inhabituels

Visiter le plus grand duty free du monde

Avec plus de 2 milliards de dollars de bénéfice en 2018, le duty free de l’aéroport de Dubaï est un des plus visités du monde.

Pas moins de 6 000 employés vous attendent 24h sur 24, toute la semaine. Surnommés « les pionniers », 25 des employés seraient en poste depuis 1983, année de l’ouverture de ce qui était alors une petite galerie marchande. Les choses ont bien changé.

Le terminal 3 possède de loin le plus large choix de magasins de l’aéroport. Et pour profiter de l’ensemble des offres du duty-free, des galeries permettent de circuler facilement d’un terminal à l’autre.

Pour faire les meilleures affaires, le bon plan consiste à vous rendre sur le site internet du Dubaï Duty Free avant de partir. Vous pourrez y consulter les tarifs des produits qui vous intéressent et budgéter votre voyage en conséquence.

portrait of a stewardess in a red hat of the emira 2022 01 09 17 52 16 utc

Faire du shopping dans l’aéroport

Toutes sortes d’objets s’exposent dans l’aéroport de Dubaï. L’alcool est de loin le plus vendu, devant les parfums et les cigarettes. Mais vous pourrez également vous fournir en cosmétiques et en produits électroniques.

L’or s’achète également très bien. Il représente environ 6 % des ventes du centre commercial, soit près de 500 millions de dirhams AED. Mais attention, le passage des frontières françaises avec plus de 10 000 euros d’or nécessite une déclaration en douane. Si la formalité est gratuite, elle reste obligatoire.

Le cacao se vend encore mieux que le métal jaune. Le succès est tel que Andrew Farrugia y sculpte un Burj Khalifa en chocolat de treize mètres de haut en 2014. La plus grande tour du monde jamais créée (en chocolat) célèbre la 43e fête nationale des Émirats arabes unis.

Retirer de l’argent à Dubaï

Des banques et bureaux de change sont également disponibles dans la galerie. Mais prenez garde aux frais parfois excessifs qui vous seront proposés. Jetez un œil à notre article sur les bons plans pour un séjour à Dubaï et découvrez comment retirer de l’argent dans les meilleures conditions.

Mais si le duty free est le plus grand du monde , c’est avant tout parce que l’aéroport est un lieu de grande fréquentation.

L’histoire hors du commun de Dubaï DXB

Les origines de l’aéroport international de Dubaï

Le développement de Dubaï doit beaucoup à son aéroport. Challenge après challenge, ils ont progressé ensemble.

La Dubaï Civil Aviation naît en 1937. L’agence d’aviation civile gère le trafic aérien de l’émirat. Mais à l’époque, il ne s’agit que de superviser l’amerrissage d’hydravions dans le golfe persique. Aucun aérodrome ne permet réellement à un avion de se poser dans le sable du désert.

Une première piste d’atterrissage de 1800m de sable compacté et un petit terminal apparaissent en 1960. Seuls les appareils légers, transportant une trentaine de passagers, peuvent s’y poser. L’aéroport, alors minuscule, sert de point de ravitaillement pour des avions qui se dirigent vers d’autres destinations.

De l’aérodrome à l’aéroport

Une tour de contrôle de 28 mètres sort de terre en 1970. Le terminal est complètement refait. Il mesure, alors 110 mètres de long, pour 3 étages.

Une seconde piste apparaît en 1984. Son équipement aéroportuaire de catégorie II, lui permet de recevoir les long-courriers de type Airbus A340 ou Boeing 777. Dubaï devient accessible sans escale à partir des aéroports européens. La compagnie aérienne Fly Emirates voit le jour en 1985.

Le record du nombre de passagers internationaux

Les projets touristiques sont imaginés à la fin du XXe siècle. L’aéroport se transforme pour se mettre au niveau des plus grands complexes mondiaux. Un second terminal, ouvert en 1998, porte la capacité de l’infrastructure à 23 millions de passagers par an. Un troisième terminal augmente encore le nombre de voyageurs accueillis par Dubaï DXB en 2008. Nous sommes alors à 60 millions de voyageurs par an et le chiffre ne cesse de croître.

Aucun autre aéroport ne connaît un aussi fort développement. Le duty free génère, alors 1 milliard d’euros de bénéfices, loin devant tous les autres de par le monde. Finalement, la sortie de l’A380 en 2013 augmente encore la capacité de Dubaï DXB. Avec 75 millions de passagers par an, il passe devant Londres Heathrow et Paris Charles de Gaulle.

Le record de voyageurs internationaux est battu en 2018 et sera renouvelé chaque année ensuite. Cependant, le nombre de passagers vers les émirats chute brusquement en 2020 en raison de la pandémie de COVID19.

L’aéroport de Dubaï

Durant près de 60 ans, Dubaï s’est développé au rythme de son aéroport historique. Mais, alors que l’émirat attire toujours plus de touristes, alors que ses projets sont toujours plus ambitieux, Dubaï DXB pourrait arriver à saturation en 2025. Pour poursuivre sa progression, l’émirat a ouvert l’aéroport international Al Maktoum en 2010. À terme, les deux structures devraient chacune prendre en charge 120 millions de passagers par an. Si vous voulez un souvenir d’un endroit hors du commun, passez par le duty free de Dubaï DXB.

1 réflexion sur “Aéroport International de Dubaï : comment s’y rendre ?”

  1. Merci beaucoup pour vos précieuses informations sur l’aéroport de Dubaï ! Quand j’y suis allée, cela m’a beaucoup servi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page