La Monnaie de Dubaï

Vous partez pour Dubaï ? Vous savez ce que vous voulez voir ? Vous imaginez déjà l’intensité de ces instants loin du quotidien, dans la cité de la démesure, dans l’ambiance orientale et moderne du golfe persique. Votre passeport est dans le portefeuille. Vos bagages sont peut-être prêts, mais avant de refermer la valise, une dernière question se pose : dans une ville sortie du désert, à l’intersection culturelle de l’orient et de l’occident, à Dubaï, avec quelle monnaie paye-t-on ?

Authentifier les billets dubaïotes, échanger des euros ou payer en évitant les frais bancaires, nous vous dévoilons tout pour profiter sereinement de votre séjour.

Quelle est la monnaie de Dubaï ?

dirham

Le Dirham des Émirats arabes unis est la monnaie de Dubaï. La communauté internationale lui attribue le signe AED et parfois, de façon non officielle, Dhs ou DH. Mais le dirham, c’est avant tout une devise qui en dit long sur l’émirat.

On l’appelle aussi dirham émirati ou dirham émirien, pour rappeler que c’est la monnaie nationale de la fédération des Émirats arabes unis dont fait partie Dubaï. Vous pourrez donc l’utiliser lors d’échappées sur le territoire dubaïote, mais aussi à Abou Dhabi ou à Oumm al Qaïwaïn par exemple.

La monnaie émiratie, c’est surtout une collection de symboles naturels, géopolitiques ou culturels qui évoquent la construction identitaire des émirats. Observer la monnaie, c’est une belle façon de se projeter dans les paysages qui enveloppent la péninsule arabique. Imaginez :

Un soleil de plomb, le vent qui soulève le sable, une silhouette cornue au sommet d’une dune pas si lointaine dans le désert : c’est l’atmosphère qui imprègne la pièce de 25 fils à l’effigie de la gazelle des sables.

Un campement sous les étoiles, une odeur de café arabe, un voyageur assis parmi les Bédouins. Le dallah de la pièce de 1 dirham, lui, évoque l’hospitalité ancestrale de la péninsule arabique.

Vous l’aurez compris, la devise de Dubaï contient autant de symboles que de pièces et billets mais le plus emblématique d’entre eux, reste celui des billets de 20 dirhams, celui qui inspire aussi le Burj Al Arab : le boutre. Le bateau évoque bien sûr les origines de pêcheurs de perles de la ville de Dubaï. Et c’est aussi un symbole du futur tant l’économie de l’émirat de Dubaï tout entier dépend de l’exportation des ressources pétrolières immergées du golfe arabique. 

Les symboles sont si ancrés dans la culture du luxueux émirat que la détérioration de pièces ou billets est considérée par la loi comme une critique des émirats eux-mêmes.

En revanche, prenez garde à ne pas confondre le Dirham émirati avec le Dirham marocain. Si vous ne maîtrisez pas l’écriture arabe, vous pourrez facilement différencier les devises émirienne et marocaine grâce aux inscriptions anglaises « United Arab Emirates » qui se trouvent sur une face des pièces et des billets émiriens.

Regardez le papier par transparence pour vous assurer qu’un vendeur malicieux ne vous a pas glissé un faux billet. Vous verrez apparaître un faucon ainsi qu’une ligne noire qui, elle, est due à la présence d’un fil métallique dans le papier. Sachez néanmoins que la banque centrale émirienne utilise un papier spécial et différents types de cryptogrammes pour sécuriser les billets : trouver des faux billets est peu probable.  

Mais dans un émirat résolument tourné vers la technologie, est-ce que les monnaies papier et métalliques sont encore la meilleure manière de régler ses achats ?

Comment payer à Dubaï ?

Les moyens de paiement électronique sont acceptés chez chaque commerçant. Depuis les nuages du Burj Khalifa, jusqu’aux portes de la mosquée de Jumeirah, les terminaux de paiement sont disponibles partout. 

Vous pourrez ainsi régler vos achats avec le paiement sans contact Apple Pay, Samsung Pay ou procéder au paiement par carte bancaire. Carte Gold MasterCard, Carte bleue ou Maestro, autorisation systématique ou débit différé, toutes les cartes de paiement fonctionnent. Mais attention, chez certaines banques, la transaction peut occasionner des frais. Vérifiez auprès de votre banque les tarifs des paiements en dirham afin d’éviter toute surprise lors de l’utilisation de vos porte-monnaie électroniques. 

En matière de cartes bancaires, vous pouvez ouvrir un compte dans la néo-banque N26. Grâce aux nouvelles technologies, la fintech allemande propose une nouvelle carte de débit gratuite et sans frais bancaires dans beaucoup de pays dont les Émirats arabes unis. Un avantage financier qui peut vite devenir important lorsqu’on souhaite profiter des meilleures prestations offertes par la ville.

Carte de crédit n26

Une autre manière d’éviter les frais, préférez le transport Uber plutôt que le taxi, vous serez débités sur votre compte Uber sans avoir à vous soucier des frais de change. De façon plus générale, vous pourrez utiliser cette astuce chaque fois que vous utiliserez les services de sociétés internationales acceptant le paiement par Internet. Payez vos achats en ligne.

Les chèques, sujets à une infinité de fraudes ne sont pas acceptés comme mode de paiement.

Les cryptomonnaies ne sont pas en reste. Manhattan du moyen Orient, ville du futur et empire économique : voilà qui en dit long sur la technologie monétaire de Dubaï. Elle est devenue un important centre d’innovation sur le paiement en bitcoin. Cela dit, même à Dubaï, les monnaies virtuelles ne permettent pas encore de respecter toutes les règles internationales et ce type de paiement reste aussi rare qu’expérimental… Pour l’instant. 

Et pour négocier ? Bien sûr, loin de la blockchain et des fintech, Dubaï, c’est les souks aux mille épices, les étoffes aussi colorées que les pierres, c’est l’agitation ambiante. Vous souhaitez ramener cette magnifique dague omanaise dont l’extrémité recourbée symbolise la combativité des émirats ? Vous voulez juste tenter l’expérience d’une négociation ? Tôt ou tard vous vous mesurerez à un marchand. Et pour un défi authentique, une carte de crédit sera inutile, certains commerçants les ignorent. Pour négocier, il vous faudra de l’argent sonnant et trébuchant, du cash, du liquide.

Où acheter des Dirhams au meilleur taux ?

dirham emirats arabes unis

Il y a quelques conseils importants à connaître avant d’acheter des dirhams. Il est facile de changer des devises mondiales comme des euros, des livres ou des dollars dans un centre d’activité international et permanent qui accueille autant d’expatriés. Voici les quelques points à garder en tête pour acheter des devises émiraties avec un taux de change avantageux :

➤ Échangez à proximité des souks. Les bureaux de change sont abondants à proximité des souks, l’abondance de l’offre vous apportera de meilleurs prix. Le Gold Souk de Deira est réputé pour ses bureaux de change.

➤ Retirez votre argent dans des distributeurs automatiques.

➤ Utilisez un comparateur de taux de change comme https://get4x.com/fr/united-arab-emirates/dubai/EUR-AED . C’est un outil très utile qui fait également office de convertisseur de devises.

➤ Évitez de retirer dans un guichet de change à l’hôtel ou à l’aéroport. Dans ces deux cas, la question du change sera réglée rapidement, certes, mais ces solutions restent coûteuses.

➤ Attention aux panneaux « sans commission ». Un bureau de change monnaye ses services via des commissions, des frais fixes ou tout simplement en vendant l’argent à un prix supérieur à celui auquel il l’achète. Il est donc important de vérifier ces 3 points avant de choisir votre bureau de change.

Le retrait en distributeur sera souvent l’option la moins chère à condition de prendre quelques précautions.

Il faut savoir que lorsque vous utilisez un DAB pour retirer de l’argent à Dubaï avec une carte en euro, une opération de change aura lieu quoi qu’il arrive.

Le terminal vous posera alors une question étrange : « Souhaitez-vous que la somme soit prélevée de votre compte en dirham ou en euro ? ». Mais cette question n’a rien d’anodine. Si vous choisissez d’être prélevé en dirham, la banque prélèvera les frais de change. Si vous choisissez d’être prélevé en euros, c’est le distributeur automatique qui empochera les frais. Reste à savoir lequel des deux propose la meilleure alternative.  

Attention, le paiement des frais de change peut être différé de quelques jours ce qui peut masquer leur montant quelque temps.  

Sachez, là encore, que la néo-banque N26 utilise le taux de change de MasterCard qui propose des dirhams 11 % moins chers que Travelex. C’est un des meilleurs taux sur le marché des changes. De plus, N26 prélève des frais de 0 % si vous faites des retraits sur un compte « you » ou un compte « metal » et un taux de 1,7 % si vous utilisez un compte « standard ».

La meilleure solution pour faire de la monnaie sera donc de retirer de l’argent au distributeur, en précisant qu’il s’agit bien d’un débit en dirham et en ayant pris soin de vérifier avec votre banque qu’elle vous offre des conditions aussi avantageuses que N26.

Une expérience de paiement décomplexée

Malgré son statut d’émirat futuriste du luxe et de la démesure, Dubaï, fidèle à ses traditions ancestrales, a su rester accessible aux voyageurs.

Une monnaie dubaïote riche de symboles, des moyens de paiement variés, des accords performants avec les néo-banques, sont autant de moyens que l’émirat a mis en place pour faire du paiement une expérience simple.

Pour visiter Dubaï sans surprise, vérifiez avec votre banquier les conditions d’utilisation de votre carte (frais et plafonds) et gardez cet article dans vos favoris. Maintenant que vous savez comment régler vos achats en toute tranquillité, vous pouvez fermer votre valise.

Retour haut de page